La biodiversité en Poitou-Charentes

     

Vers

Lombric (Jean Meloche et Maryvonne Lorgère, DSNE - 2004) Le nom de « vers » réunit plusieurs groupes (vers
plats, ronds, rubanés et annelés) ayant certaines similitudes morphologiques (caractère vermiforme). Le nombre d’espèces Espèce Groupe d’individus qui ont la possibilité de se reproduire entre eux dans la nature et dont la descendance est fertile. vermiformes connu est d’environ 50 000.
Les vers se rencontrent dans la plupart des milieux terrestres, d’eau douce ou marines, et ils peuvent être libres ou parasites Parasite Le parasite se nourrit et se développe au dépend d’une espèce. Contrairement aux prédateurs il ne tue pas toujours son hôte. Les parasites peuvent se développer :

- à la surface de leur hôte, on parle alors d’ectoparasite

- à l’intérieur de leur hôte, on parle alors d’endoparasite
d’autres animaux ou de l’Homme.
Les vers libres ont une importance particulière au sein de l’écosystème. En effet, au-delà de leur rôle de source de nourriture pour de nombreux animaux, ils participent activement à l’aération et à la fertilité du sol en creusant de nombreuses galeries et en recyclant la matière organique et minérale.
En milieu terrestre, les lombrics ou vers de terre (Lumbricus terrestris) constituent la masse animale la plus importante (80% de la masse animale globale). Ils creusent des galeries souterraines soit en s’introduisant dans un sol meuble, soit en avalant la terre, ce qui a pour effet d’aérer les sols. Les lombrics se nourrissent essentiellement de matière organique en décomposition, qui, en traversant leur tube digestif, s’enrichit en flore microbienne.

Lire la suite

Renseignez-vous auprès des experts du réseau

  • Logo INRA Poitou-Charentes
  • Logo Centre d'Etudes Biologiques de Chizé
  • Logo Poitou-Charentes Nature
  • Logo Charente Nature
  • Logo Deux-Sèvres Nature Environnement
  • Logo Vienne Nature
  • Logo Nature Environnement 17
Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations