La biodiversité en Poitou-Charentes

     

Géomorphologie générale

Le Poitou-Charentes rassemble une grande panoplie de faciès de plaines : plaines de cultures, plaines vallonnées ou plaines boisées (une plaine correspond à « la notion de territoire plan » d’après le CREN Poitou- Charentes, 1999). Le relief y est donc peu marqué.
Les altitudes avoisinent les 150 m sur la majeure partie du territoire, et les roches sous-jacentes sont recouvertes par une formation pédologique le plus souvent lieu de culture. Seules les deux extrémités des massifs anciens sont identifiées par des modulations courtes du relief, des affleurements ponctuels de la roche (chaos
granitiques). Toutefois, les altitudes maximales n’excèdent pas 370 mètres.


Les rivières ont aménagé leurs cours suivant les caractéristiques géologiques des formations rencontrées :

  • L’aspect du chevelu est dense avec des directions d’écoulement très variées sur les formations métamorphiques des deux socles (Vendéen et Massif Central) ;
  • Le réseau est moins ramifié sur les formations sédimentaires (une analyse plus fine révèle des variations selon les formations sédimentaires à mettre en relation avec la perméabilité des terrains).


Cette différenciation morphologique est remarquable entre le nord et le sud Deux-Sèvres : au nord (vallées encaissées dans des falaises granitiques et calcaires Calcaire Roche sédimentaire essentiellement composée de carbonate de calcium CaCO3. ) le réseau hydrographique correspond à un chevelu dense et ramifié, alors qu’au sud (terrains ouverts dans les grandes plaines), le tracé possède plus de méandres, en relation avec les faibles pentes.


Le horst de Champagné Saint-Hilaire et les axes granitiques qui le prolongent vers la Vendée et le Limousin forment les points les plus élevés de la région. Cet axe dit « sud-armoricain » constitue la ligne de partage des eaux entre le bassin de la Loire au nord-est et les bassins de la Sèvre Niortaise et de la Charente au sud-ouest.


Le littoral présente une succession d’avancées rocheuses prolongées d’îles et de baies tapissées de sédiments (appelés bris fluviomarins) et de vase. A l’exception des plateaux fortement entaillés et formant des falaises sur la rive droite de l’estuaire de la Gironde, les côtes affichent des altitudes basses.


Le plateau continental est vaste et étendu au large de la Charente-Maritime, jusqu’à 10 mètres de profondeur sur environ 2,5 milles marins de largeur (soit environ 4,6 km).

Renseignez-vous auprès des experts du réseau

  • Logo Système d'Information pour la Gestion des Eaux Souterraines en Poitou-Charentes
  • Logo Académie de Poitiers
  • Logo Bureau de recherches géologiques et minières
  • Logo Association des Géologues du Sud-Ouest
  • Logo Conservatoire d'espaces naturels de Poitou-Charentes
Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations